Jeanne-Marie Anglès, chanteuse soprane légère et violoniste

Née à Sudbury (Ontario) au Canada, elle grandit dans une famille très musicale, avec un père qui jouait de l’orgue et du piano et une mère qui jouait de la guitare. On lui a souvent  raconté qu’elle chantait avant même de savoir parler. À l’âge de 8 ans, elle a commencé à prendre des cours de violon. Elle a poursuivi des études littéraires tout en fréquentant le conservatoire, mais à cette époque, sa voix n’était pas encore son instrument et le chant n’était qu’un passe-temps.

C’est par hasard, des années plus tard, qu’elle a eu un coup de foudre pour le chant. Après s’être installée à Palma de Majorque, en Espagne, elle est passée devant une école de chant sans prétention et a eu une révélation : elle voulait chanter. C’est là-bas qu’elle a commencé ses études de chant, gravi les échelons et s’est même produite avec le Chœur de l’opéra de Palma de Majorque et en tant que soliste dans le « Te Deum » de Dvorak lors du Festival de Pollença en 2002.

Sa tessiture est soprano légère, parfois appelée soprano colorature. Cette sous-catégorie de soprano possède la tessiture la plus aiguë et généralement la plus agile, moins puissante (do3– fa/sol5) mais avec un timbre « flûté et pur ».

De retour en France, à Paris, elle commence à enseigner le violon en école maternelle et à l’Institut de Culture Musicale. Au fil des rencontres, elle découvre et se passionne pour la musique baroque. Au violon puis avec sa voix de soprano légère, elle évolue dans un répertoire de musique ancienne, notamment le baroque, en interprétant des œuvres de Strozzi, Purcell, Rameau et bien d’autres.

En 2018, elle rejoint l’ensemble Le Promenoir, qui construit des parcours originaux à travers les répertoires musicaux du XVIe au XVIIIe siècle. Auparavant, elle faisait partie de l’ensemble Arte Pomposa (2006-2018). Elle participe également à la création d’œuvres actuelles en tant que chanteuse et violoniste, en collaboration avec des auteurs-compositeurs tels que Jean Musy, Pierre Musy, Stéphane Armilhon, Patrick Pernet, Thierry Bertomeu, Thierry Magne et d’autres artistes.